La tranquillité, condition du dynamisme du centre-ville

Décidément, les questions de sécurité et de tranquillité place d’Armes et place du Dauphin restent d’actualité. La Voix du Nord s’en fait l’écho une nouvelle fois.

Le centre-ville appartient à celles et ceux qui veulent s’y promener, s’y détendre, visiter nos commerces, jouir d’une animation. Les personnes qui y viennent y importuner les passants ou s’alcooliser sur la voie publique n’y sont pas les bienvenues et doivent le comprendre.

Un travail en commun entre les services sociaux, la police municipale, la police nationale et le Parquet doit permettre d’apporter une réponse coordonnée et cohérente, dans le respect des personnes mais avec la détermination nécessaire.

Plusieurs axes d’action doivent sans doute être particulièrement examinés :

– les forces de l’ordre doivent être particulièrement présentes au moment de la fermeture des magasins. Les commerçantes et les commerçants qui le souhaitent doivent pouvoir se signaler pour bénéficier d’une présence humaine à proximité à ce moment.

– Les personnes qui s’alcoolisent place du Dauphin et square Rogerol s’y sentent manifestement suffisamment tranquilles pour y rester. L’action à leur égard doit consister à ne pas leur accorder cette tranquillité. Cela implique d’appliquer de manière courtoise mais ferme l’arrêté municipal existant, qui interdit la consommation d’alcool sur la voie publique.

Sans doute faut-il faire la distinction entre les personnes alcoolisées mais qui ne troublent pas l’ordre public et celles qui importunent les passants avec plus ou moins d’agressivité.

Toutes ces personnes connaissent-elles et utilisent-elles les aides qui peuvent leur être proposées ? Intervenir régulièrement, repérer les habitués permettra de mener ce travail d’accompagnement.

– Les vendeurs doivent aussi se responsabiliser. Est-il normal qu’un commerce vende de l’alcool à des clients manifestement déjà ivres ? C’est interdit par la loi et cette loi doit être appliquée.

A plus long terme, une réflexion est nécessaire sur l’aménagement de la place du Dauphin. Cette place centrale, mais très décrépie, s’adosse à une galerie commerçante stratégiquement placée mais en perte de vitesse.

Un investissement fort est sans doute nécessaire sur tout cet ensemble et il est bien dommage qu’elle n’ait pas bénéficié d’une réflexion en lien avec les travaux de la Place d’Armes:

– Réaménagement de la galerie en un nouvel espace commercial élargi ?
– Installation de terrasses à l’arrière des cafés existants ?
– Construction d’un parking souterrain (auquel nous avons renoncé place d’Armes) pour aménager un square en surface ?

Encore une fois, il n’y a pas de solution unique ni de solution simple. Mais il y a un vrai problème, auquel il est important de s’attaquer de manière collective et déterminée.

Tags:,

Catégories : La campagne

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :